Les contre-discours à la propagande islamiste jihadiste après la naissance de Daesh. Une cartographie idéologique des stratégies discursives mises en oeuvre en ligne par des acteurs de la société civile en français, anglais et arabe [thèse de doctorat]

Chercheuse

Déborah Phares

Co-promoteurs

Jan Zienkowski et Geoffroy Patriarche

Comité d’accompagnement

Hasna Hussein (Centre Emile Durkheim de l’Université de Bordeaux & PREVA-NET), Brigitte Maréchal (Centre Interdisciplinaire d’Etudes de l’Islam dans le Monde Contemporain/CISMOC de l’UCLouvain)

Durée du projet

2019-2025

Mots-clés

Contre-discours, contre-propagande, propagande, idéologie, islamisme, jihadisme, internet, société civile

Description

Ce projet de thèse analyse les stratégies discursives mobilisées en ligne par la société civile pour contrer la propagande islamiste jihadiste entre 2014 et 2019. Ce projet s’inscrit dans une perspective d’analyse critique multimodale du discours et poursuit trois objectifs: (1) repenser les concepts de (contre-)discours, de (contre-)propagande, de (contre-)idéologie et d’activisme dans une perspective d’étude du discours à l’ère numérique, (2) développer un cadre méthodologique spécifiquement conçu pour l’étude du contre-discours et de la contre-propagande en ligne dans une perspective d’analyse critique multimodale du discours, et (3) élaborer une cartographie idéologique des différents types de discours que les acteurs de la société civile mobilisent pour contrer la propagande islamiste jihadiste. Le corpus est constitué de deux types de productions discursives: d’une part, des données « générées » sous la forme d’entretiens semi-directifs avec des acteurs de la société civile basés dans les trois grandes villes retenues et actifs dans la production de contre-discours à la propagande islamiste jihadiste durant la période considérée ; d’autre part, des données « collectées » sous la forme de textes multimodaux (linguistiques, iconiques, audiovisuels, multimédia) déjà existants, produits et/ou distribués en ligne par ces acteurs de la société civile durant la période considérée et visant à contrer la propagande islamiste jihadiste.